La chasse à l'île Maurice


Une bouteille de whisky en guise d'amende

Mais revenons au plus noble gibier, le cerf (Java Sambur et cervas rusa) introduit de Java par les Hollandais alors qu'ils occupaient l'île. C'est un noble animal, un six-cors dont le poids et les andouillers n'atteignent pas ceux du dix-cors des forêts d'Europe. Un beau cerf, un gros cerf comme on l'appelle, pèse jusqu'à 150 kilos, et ses andouillers de la base à l'extrémité supérieure, peuvent mesurer 36 pouces (près d'un mètre). Cet animal avant d'atteindre le statut envié de gros cerf ou de cornard, roi d'un troupeau de biches pour lesquelles dans la saison du rut, il se bat sauvagement, jusqu'à la mort parfois, s'est élevé dans la hiérarchie cervière : « daguet » avec une paire de simples dagues (daguet baïonnette si elles sont très pointues!), «trois cornichons » lorsque trois dagues — ou même deux ! — apparaissent, « premier grand bois» quand elles s'affirment davantage. Tout coup de fusil malheureux et qui atteint un animal protégé ce jour-là, est inscrit au passif du chasseur, surtout s'il récidive, et entraîne parfois une amende dont profite d'ailleurs le coupable : une bouteille de whisky !

L'on tue environ 3000 cerfs par an, pour maintenir la population des cervidés autour de 18 à 20000 bêtes, largement répartis dans les régions sud et ouest de l'île, plus particulièrement à la Rivière Noire. La chasse constitue un élément non négligeable au ravitaillement d'une île où n'existe pas l'élevage intensif. La saison de chasse au cerf débute le premier dimanche de juin et se termine avec le premier dimanche de septembre.
La fermeture de la saison de chasse, surtout dans les petits clubs, se fait autour de déjeuners très animés et riches de couleur locale, avec discours (tradition bien française), chants, orchestre indigène et libations tardives!.
Si la chasse à Maurice dépend très largement de clubs d'actionnaires, il est loisible au visiteur, malgré l'absence d'un « tourisme chasse» de s'adresser à un des clubs de chasse à la Rivière Noire, pour tirer un cerf pendant la saison. Cela toutefois ne peut se faire qu'à échelle très limitée.