Vos vacances à l'île Maurice

Qui n 'a pas vu la lune, démesurément grosse, se lever de la mer à Poste Lafayette sur la côte est, tel un gros zeppelin rougi, balayé par un faisceau de lumière qui serait comme constituée de milliers d'écaillés de poisson argentées, ne sait rien encore de la beauté idyllique de l'île Maurice. Et qui n 'a vu le soleil se coucher « dans son sang qui se fige » et dans un embrasement de couleurs fondues à l'impressionniste, au Morne-Plage, à Rivière-Noire ou à Trou-aux-Biches, ne saurait tout à fait apprécier le chatoiement de cette île aux mille couleurs. Le tourisme mauricien a emprunté à son sol, à son habitat, à la richesse de son histoire, les valeurs les plus sûres et que parachève cette beauté pétrie de la chaleur de son soleil, de l'azur de son ciel, de la blondeur de ses plages et de l'émeraude de ses lagons. Mais il a aussi serti, sinon enchâssé, ces éléments naturels, de la joaillerie de sa population multiraciale et multilingue, qui sert aussi de mosaïque ou de fresque à cette cathédrale verte qu'est le paysage mauricien. L'île est donc naturellement devenue dans les rubriques touristiques, dans les slogans promotionnels : «l'île la plus cosmopolite au soleil». Les hôtels construits durant cette dernière décennie, ils sont au moins une bonne douzaine qui font honneur à l'hôtellerie de classe internationale — ont donc épousé les contours de cette politique à la recherche d'une clientèle sélecte. Dans cette optique, les hôtels de grand standing du littoral — les deux Morne-Méridien et Méridien-Paradis, La Pirogue, Touessrok, le Saint-Géran, le Trou-aux-Biches Village, pour ne parler que de ceux-là — ont été architecturalement conçus, chacun à leur manière, pour permettre l'évasion et aussi la pratique d'un tourisme à hauteur d'homme, à échelle humaine, loin des sentiers battus. Le nombre de touristes n 'a cessé d'augmenter pendant ces dix dernières années, passant de 27650 en 1970 à 467 000 en 2012, et l'infrastructure para-hôtelière et de loisir est aussi allée de pair avec les hôtels en s'améliorant. Les hôtels se sont ainsi dotés des meilleurs équipements pour le golf, le tennis, l'équitation, le ski nautique, la planche à voile, l'exploration sous-marine, la pêche au gros, etc. Parallèlement, les excursions à l'intérieur de l'île ont été organisées pour satisfaire tous les goûts. Ce nouveau guide sur Maurice, s'il ne vient pas toutefois combler une lacune, vise à vous offrir un éventail complet de toutes les activités que l'île Maurice réserve au touriste.